DH-MC srl

Ingénieur-conseil amiante

L'amiante a attiré l'attention de certains industriels à la fin du XIXème siècle pour sa résistance à la chaleur, au feu, à la tension, aux agressions électriques et chimiques, ainsi que pour son pouvoir absorbant.

Sous sa forme friable, il a été utilisé dans de nombreux calorifugeages et flocages, ainsi qu'en feuilles, feutres, colles, mastics, plaques cartonnées, ou tressé ou tissé.


On le trouve aussi (forme non friable) incorporé dans des produits en ciment (amiante-ciment) ou dans des liants divers (colles, peintures, joints, mortiers à base de plâtre, béton bitumineux, matériaux de friction et même asphaltes routiers ou d'étanchéité…). Il a aussi été utilisé pour les patins de freins ou en garniture de chaudière ou fours électriques. Il a été massivement utilisé dans les bâtiments pour ses propriétés ignifuges, isolantes, sa flexibilité, sa résistance à la tension et parfois pour sa résistance aux produits chimiques.


Mais en raison de leur composition chimique et de leurs propriétés physiques, ces fibres peuvent constituer une menace grave pour la santé. L'inhalation de fibres d'amiante est à l'origine de l'asbestose (fibrose pulmonaire) ; de cancers broncho-pulmonaires, ainsi que de cancers de la plèvre (mésothéliome) et de cancers du larynx et des voies digestives. Les victimes de ces pathologies sont principalement les « travailleurs de l'amiante », mais aussi des personnes exposées de manière environnementale et souvent à leur insu.

La détection de l’amiante dans les matériaux repose sur les propriétés optiques des fibres, observées au microscope sous lumière polarisée en contraste de phase. Les laboratoires habilités à ces analyses sont agréés suivant l’Arrêté royal du 31 mars 1992 (groupes 2 et 6).


Ci-dessous, quelques exemples de publicités d'époque vantant les mérites des produits amiantés... Attention au choc !

L'amiante - Utilisation